Lésion du ligament croisé antérieur (Revised)

Last Updated on

Les ligaments croisés sont, en plus des bandes latérales et des autres renforts, d’importants stabilisateurs de l’articulation du genou. Les deux ligaments se croisent au centre de l’articulation du genou et relient la cuisse au bas de la jambe. Ils sont également appelés les piliers centraux de l’articulation du genou. Il y a un ligament croisé avant et arrière, ce dernier étant plus fort. Les deux ligaments sont principalement responsables de la fonction complexe de l’articulation du genou et de sa stabilité. La partie antérieure résiste au déplacement du tibia en avant par rapport à la cuisse, déplacement postérieur du tibia.Les deux ligaments croisés sont constitués de 2 faisceaux principaux, qui remplissent la fonction dans différentes positions de flexion du genou.

La lésion du ligament croisé antérieur (VKB) est l’une des blessures les plus fréquentes, malheureusement aussi les plus graves de l’articulation du genou. Une charge élevée sur l’articulation du genou (football, squash, ski, etc.) n’est généralement possible qu’avec un fonctionnement parfait des deux bandes. La lésion du ligament croisé postérieur est beaucoup plus rare que la lésion antérieure et son pronostic est beaucoup plus faible en thérapie chirurgicale. Si les deux ligaments croisés sont déchirés, généralement d’autres stabilisateurs du genou sont également entraînés, le genou devient instable dans toutes les directions, ce qui est résumé par le terme luxation du genou.

Mécanisme de lésion dans la rupture du ligament croisé antérieur?

Le mécanisme de blessure le plus courant est la combinaison de torsion et d’Einknicktrauma, rarement aussi une Überstrecktrauma de l’articulation du genou. Fréquemment, des blessures concomitantes se produisent, par exemple, dans la bande interne ou le ménisque interne (appelée “triade malheureuse”). À l’âge adulte, il y a généralement des ruptures dans la bande, dans l’enfance, souvent à une éruption osseuse dans la région de l’os tibial, à la guérison d’une chirurgie conservatrice, parfois bien faite.

Comment ressentez-vous une rupture du ligament croisé antérieur?

Au cours de l’accident, le patient ressent une déchirure ou même un fracas dans l’articulation du genou, suivi par un gonflement rapide (saignement) avec douleur et mouvement et restriction de la charge. Le patient éprouve une insécurité dans l’articulation (instabilité) ou occasionnellement une gueule de bois («pivot shift»).

Comment diagnostiquer une lésion du ligament croisé antérieur?

Outre l’examen des plaintes et le mécanisme de l’accident, le genou est soigneusement examiné cliniquement par rapport au Gegenknie. L’examen aux rayons X de l’articulation du genou est indispensable pour éviter une lésion osseuse. Une IRM est généralement réalisée pour assurer le diagnostic et pour exclure les lésions importantes d’accompagnement (ligaments collatéraux, cartilage, ménisques). En cas de gonflement sévère (hémarthrose), une piqûre de secours est parfois nécessaire. si elle est sanglante, la blessure du ligament croisé est presque certaine.

Quand et pourquoi la rupture du ligament croisé doit-elle être opérée?

Nous devons tenir compte de plusieurs facteurs: l’âge du patient, les besoins professionnels et sportifs, les blessures antérieures, la compensation musculaire et les blessures associées. Pour les athlètes très actifs (en particulier les sports de contact), la reconstruction du ligament croisé antérieur est généralement inévitable. Les personnes moins actives peuvent atteindre une très bonne fonction articulaire et faire de l’exercice même sans chirurgie du ligament croisé antérieur, mais avec un programme intensif de physiothérapie.

À partir d’observations à long terme, on sait qu’une articulation instable entraîne une usure du cartilage et du ménisque, et que l’arthrose précoce de l’articulation du genou peut se développer.Cependant, l’indication principale est une instabilité perturbatrice de l’articulation du genou avec une charge limitée correspondante. Cependant, l’arthrose précoce ne peut pas toujours être prévenue même après la reconstruction du ligament croisé antérieur. Le fait que dans ces accidents non seulement les ligaments, mais aussi les ménisques et les cartilages sont blessés, explique cela.

À quelle heure la chirurgie est-elle effectuée?

Dans la plupart des cas, la procédure est réalisée après une phase de physiothérapie avec une instabilité persistante et une fonction limitée du genou. Important est une mobilité de l’articulation du genou largement normale avant la chirurgie.Dans le cas d’athlètes très actifs ou d’une blessure liée à une opération, telle qu’un ménisque coincé avec blocage de l’articulation, la procédure est effectuée en quelques jours.

Comment s’effectue la reconstruction du ligament croisé?

La partie principale de l’opération du ligament croisé est arthroscopique, c’est-à-dire par miroir

réalisée. Le réglage des canaux de forage dans la cuisse et dans l’os de la jambe inférieure, ainsi que l’introduction du greffon et sa fixation, sont réalisés sous arthroscopie. Seul le retrait du greffon est effectué par une petite incision cutanée.Nous utilisons habituellement le tiers moyen du tendon rotulien (ruban rotulien), chacun avec un petit bloc osseux provenant de la rotule et de l’os de la jambe inférieure. Chez les patients qui ont souvent besoin de s’agenouiller, le tendon du quadriceps est un bloc osseux de la rotule qui est introduit dans la cuisse. Le tendon semitendinosus ou gracilis, deux tendons fléchisseurs à l’intérieur de l’articulation du genou, pris comme greffe via une petite incision, conviennent également comme faisceaux de 3 ou 4 fois cousus pour être remplacés. Dans de rares cas, le tendon du donneur (allogreffe) est nécessaire à la reconstruction du ligament croisé.

Pour la fixation, des vis ou des goupilles ou des vis en métal refermables (résorbables) sont utilisées. Des lésions concomitantes (ménisque, cartilage, bande latérale) dans l’articulation du genou sont bien entendu également fournies.

Quels sont les risques d’une chirurgie de remplacement VKB?

Toutes les interventions chirurgicales impliquent certains risques pour le patient. En particulier, une hémorragie postopératoire ou même une infection peut nécessiter une nouvelle intervention chirurgicale. Pour éviter les événements thromboemboliques, nous utilisons une prophylaxie avec des seringues à héparine de bas poids moléculaire. En outre, une restriction du mouvement perturbateur de l’articulation du genou ou une instabilité croissante due à une extension excessive de la greffe peut se produire. Fréquemment, après la chirurgie du ligament croisé, la sensibilité de la peau à l’extérieur de la cicatrice est réduite, ce qui peut être temporaire, mais dans de rares cas également permanente. Le greffon peut se rompre.

Comment le post-traitement est-il effectué?

Au cours des deux premières semaines, il faut traiter systématiquement les médicaments anti-inflammatoires et le refroidissement local. En outre, le degré d’activité doit être aussi faible que possible. La rééducation est fonctionnelle précoce, c’est-à-dire avec une kinésithérapie ambulatoire intensive.Jusqu’à la stabilisation musculaire active de l’articulation du genou, vous devez soit marcher sur des bâtons, soit porter une attelle de protection (environ 2 à 4 semaines). Ce n’est qu’avec une bonne stabilisation active que le physiothérapeute autorise la suppression de l’attelle ou des cannes. Dans cette phase, la conduite n’est pas autorisée pour des raisons d’assurance.

Des sports contrôlés tels que le cyclisme ou l’entraînement musculaire sont possibles après environ trois mois. Les sports de contact tels que le football ou le handball ou les sports «stop and go» tels que le tennis et le squash sont généralement autorisés après 1 an. L’achèvement du traitement est après neuf à douze mois.

Quelles sont les chances de succès après la chirurgie?

Le plastique VKB est une opération courante et son taux de réussite est supérieur à 90%. Avec un retour au sport exercé avant l’accident, il faut s’attendre à une probabilité de 60 à 80%, selon le sport.

Combien de temps dure le séjour et l’incapacité de travail?

Le séjour à l’hôpital dure trois à quatre jours. Handicap en séance

L’occupation est de 2 à 4 semaines, dans une activité debout ou exigeante physiquement d’environ 3 à 4 mois.


Price:
Category:     Product #:
Regular price: ,
(Sale ends !)      Available from:
Condition: Good ! Order now!

by
Health Life Media Team