Anatomie du nez

nasale-anatomie-Pendant le passage-à travers-cette-large-muqueuse-surface-l'air-est-réchauffé-et-humidifié-par-un-riche-vasculaireL’anatomie du nez humain consiste en une partie visible du nez qui dépasse du centre du visage qui tient les narines. La cloison nasale de l’os ethmoïde détermine la forme du nez. La cloison nasale est composée de cartilage qui sépare les narines. Habituellement, le nez moyen d’un mâle est plus grand que la taille d’un nez femelle.

La racine nasale se trouve au bout du nez, ce qui forme une indentation au niveau de la suture où les os nasaux rejoignent l’os frontal.La colonne vertébrale nasale antérieure est l’arête mince de l’os au niveau de la ligne médiane sur la marge nasale inférieure, contenant le centre cartilagineux du nez. Un adulte a des poils nasaux dans le passage nasal antérieur (intérieur).

anatomie nasaleAnatomie osseuse du nez

Dans la partie supérieure du nez, les os nasaux appariés se connectent à l’os frontal. Sur le côté (supéro-latéral) et au-dessus, les os nasaux appariés se rejoignent aux os lacrymaux, et en dessous et sur le côté (inférolatérale), ils s’attachent aux processus ascendants du maxillaire supérieur (mâchoire supérieure). Haut et vers l’arrière (postéro-supérieur), le septum nasal osseux est composé de la plaque perpendiculaire de l’os ethmoïde. Les os de vomer s’étendent en bas et vers l’arrière * postérieurement) et fait partiellement l’ouverture du choanal dans le nasopharynx (la partie supérieure du pharynx qui est constante avec les voies nasales). Le plancher du nez contient l’os prémaxillaire et l’os palatin, le toit de la bouche.

Anatomie nasale 1La cloison nasale contient le cartilage quadrangulaire, l’os vomer (la plaque verticale ou l’os ethmoïde), les caractéristiques de la prémaxillaire et les os palatins. Chaque paroi nasale latérale comprend trois paires de cornets (les conques nasales, qui sont minces, les petites coquilles semblables à des os (i) la conque supérieure (ii) la concha moyenne et (iii) la concha inférieure, qui est la charpente osseuse des cornets La paroi médiale du sinus maxillaire est latérale aux cornets, tandis que l’espace du méat est inférieur aux cornets nasaux (cornets), qui correspondent aux cornets, par exemple les cornets supérieurs, les méats supérieurs. par une plaque horizontale cribriforme perforée (de l’os ethmoïde) .Ceci passe dans les filaments sensoriels du nerf olfactif (nerf crânien I) enfin, derrière et dessous (posteroinferior) la plaque cribriforme, en pente vers le bas à un angle, est la face osseuse du sinus sphénoïdal.


Pyramide cartilagineuse du nez

Le septum cartilagineux (septum était) s’étend des os nasaux dans la ligne médiane (ci-dessus) à la cloison cartilagineuse dans la ligne médiane (postérieurement), puis vers le bas adjacent au plancher osseux. Le septum est quadrangulaire; la moitié supérieure est flanquée de deux (2) cartilages triangulaires à trapézoïdaux: les cartilages latéraux supérieurs, qui sont soudés au septum dorsal dans la ligne médiane, et attachés latéralement, qui lâchent les ligaments, au bord osseux de la pyriforme (poire). en forme) d’ouverture. Les extrémités inférieures du cartilage latéral supérieur constituent la valve interne du nez; les cartilages sésamoïdes sont adjacents aux cartilages latéraux supérieurs du tissu conjonctif fibrolamellaire. La valve externe respective de chaque nez dépend de façon variable de la taille, de la forme et de la force du cartilage latéral inférieur.

Sous les cartilages latéraux supérieurs, se trouvent les cartilages latéraux inférieurs; les cartilages latéraux inférieurs payés se balancent vers l’extérieur, à partir des ajouts médiaux. Pour la cloison caudale dans le spectre de

Cette exposition décrit l'anatomie osseuse et des tissus mous du nez. Les structures osseuses antérieures comprennent: les os nasaux, le cornet inférieur, le cornet moyen, le septum nasal et le maxillaire. Les tissus mous antérieurs comprennent: les cartilages nasaux latéraux, le cartilage septal, les cartilages alaires mineurs, les cartilages alaires supérieurs, les cartilages alaires accessoires et les tissus fibrofateux alaires. Inférieurement, les cruras latérales et médiales des plus grands cartilages alaires peuvent être observés, ainsi que le cartilage septal.
Cette exposition décrit l’anatomie osseuse et des tissus mous du nez. Les structures osseuses antérieures comprennent: les os nasaux, le cornet inférieur, le cornet moyen, le septum nasal et le maxillaire. Les tissus mous antérieurs comprennent: les cartilages nasaux latéraux, le cartilage septal, les cartilages alaires mineurs, les cartilages alaires supérieurs, les cartilages alaires accessoires et les tissus fibrofateux alaires. Inférieurement, les cruras latérales et médiales des plus grands cartilages alaires peuvent être observés, ainsi que le cartilage septal.

la ligne médiane (la crura médiale) à une zone intermédiaire de crus (tige). Enfin, les cartilages latéraux inférieurs s’évasent vers l’extérieur, au-dessus et sur le côté (supérolatéral) comme la crura latérale; ces cartilages sont mobiles, contrairement aux cartilages latéraux supérieurs. En outre, certaines personnes présentent des signes anatomiques du défilement nasal, une courbe vers l’extérieur des bords inférieurs des cartilages latéraux supérieurs et une incurvation vers l’intérieur des bordures céphaliques ou des cartilages alaires.

Mouchoir doux

Peau nasale – Comme la structure de soutien osseuse et cartilagineuse (osséo-cartilagineuse) sous-jacente du nez, la peau externe est séparée en tiers verticaux (sections anatomiques). Ces sections sont de la glabelle (l’espace entre les sourcils) au pont, à la pointe, pour la chirurgie plastique réparatrice, la peau nasale est anatomiquement reconnue comme:

1. Troisième partie supérieure – la peau du nez supérieur est épaisse et relativement distensible (souple et mobile), mais se rétrécit alors, adhérant étroitement à la charpente ossocartilagineuse, et pousse le diluant, la peau du segment dorsal, le pont

Anatomie nasale2

du nez.

2. Troisième section médiane – la peau recouvrant le pont de l’andose (section médio-dorsale) est la peau nasale la moins distensible, la plus mince, car elle adhère le plus au cadre de support.

3. Abaissez la troisième section – la peau le nez inférieur est aussi épais que la peau du nez supérieur, car il a des glandes sébacées supplémentaires, en particulier à l’extrémité nasale.

Doublure nasale – à l’entrée, le nez humain est rempli d’une membrane muqueuse d’épithélium squameux, qui change ensuite de tissu pour devenir un épithélium cylindrique. Cet épithélium est un tissu pseudostratifié créé (ressemblant à un cil) avec des glandes mucineuses nulles significatives, qui maintient l’humidité nasale et protège le tractus respiratoire contre les infections bactériologiques et les corps étrangers.

Les muscles nasaux – Les mouvements du nez humain sont contrôlés par un groupe de muscles du visage et du cou qui sont enfoncés profondément dans la peau. Ces muscles sont en quatre (4) groupes opératoires qui sont interconnectés par l’aponévrose nasale superficielle – le système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS) qui est une feuille de tissu conjonctif compact, fibreux et collagène qui recouvre, investit et forme les terminaisons des muscles .

Les groupes musculaires d’élévation sont le muscle procerus et les élévateurs labiaux de levator aleaeque en tant que muscle.
Le groupe musculaire dépresseur comprend le muscle nasal alaire, et le dépresseur septi est le muscle.
Compresseur beaucoup de groupe est le muscle nasal transverse.
Le muscle dilatateur comprend le muscle dilatateur naris qui dilate l’alambic en deux parties, le dilatateur en tant que muscle antérieur et (ii) le dilatateur en tant que muscle postérieur.JCutanAesthetSurg_2012_5_2_115_99447_u1

Système d’approvisionnement en sang et de drainage nasal
Le nez humain est vascularisé par des artères et des veines, de sorte que le nez est suffisamment irrigué. Les vaisseaux sanguins artériels principaux fournissent au nez est deux composants. La branche de l’artère carotide interne, la branche de l’artère ethmoïdale antérieure, la branche de l’artère ethmoïdale postérieure, qui provient de l’artère ophtalmique la branche de l’artère ethmoïdale antérieure. Les branches de l’artère carotide externe, l’artère sphénopalatine, l’artère palatine supérieure, l’artère labiale supérieure et l’artère angulaire.

Le nez externe est alimenté en sang par l’artère faciale; qui devient l’artère angulaire le cours sur l’aspect superomédial du nez. La région sellaire (sella turcica, «chaise turque») et la région dorsale du nez sont pourvues de sang par les branches de l’artère maxillaire interne (infraorbitale) et les artères ophtalmiques qui proviennent du système interne de l’artère carotide commune.

En interne, la paroi nasale latérale est pourvue de sang par l’artère sphénopalatine (

Anatomie nasale 4

de dessous et derrière) et par l’artère ethmoïdale antérieure ainsi que l’artère ethmoïdale postérieure (de derrière et en bas) et par l’artère ethmoïdale postérieure (de derrière et au-dessus) et l’artère ethmoïdale antérieure. Le septum nasal est également rempli de sang par l’artère sphénopalatine et par les artères ethmoïdales antérieures et postérieures, avec les contributions circulaires additionnelles de l’artère labiale supérieure et de l’artère palatine supérieure. Ces trois (3) artères vasculaires fournissent du sang au nez interne convergent dans le plexus de Kiesselbach qui est une section dans le tiers antéro-inférieur de la cloison nasale (en avant et en dessous). En outre, la vascularisation navale. Les veines nasales sont biologiquement significatives en raison du fait qu’elles n’ont pas de valves vasculaires, ainsi que leur communication circulatoire directe vers les cavités sinusales; ce qui le rend plausible pour l’étendue intracrânienne potentielle d’une infection bactérienne du nez. Comme il y a une quantité importante d’apport sanguin nasal, le tabagisme affecte négativement la guérison post-opératoire en cas de dommages.

Drainage lymphatique

Le système lymphatique nasal pertinent coule de la muqueuse superficielle et coule vers l’arrière aux nœuds rétropharyngiens (à l’arrière) et antérieurement (à l’avant). Soit les ganglions cervicaux profonds supérieurs (dans le cou) ou les glandes sous-maxillaires (dans la mâchoire inférieure), ou dans les deux ganglions et les glandes du cou et de la mâchoire.

Innervation

Le système nerveux fait partie du nez dans deux branches du nerf crânien V, le nerf trijumeau (nervus trigeminus). La liste des nerfs indique l’innervation respective (distribution sensorielle) des branches du nerf trijumeau dans le nez, la mâchoire supérieure (maxillaire) et le visage global.

Il y a plusieurs nerfs qui sont dans les régions faciales et nasales anatomiques nommées telles que les suivantes:

Nerf lacrymal – ce nerf fournit la sensation pour les régions de la peau de la région orbitaire latérale (orbite), à ​​l’exclusion de la glande lacrymale.
Nerf frontal – fournit des sensations aux zones cutanées du scape et du front F3.large (1)un d.
Le nerf supra-orbitaire procure une sensation à la surface des paupières, au front et au cuir chevelu.
Nerf supratrochléaire – Donne la sensation à la région médiale de la zone de la peau de la paupière et à la région médiale de la peau du front.
Nerf nasociliaire fournit la sensation à la zone de la peau du nez et la membrane muqueuse de l’antérieur ou avant de la cavité nasale.
Nerf ethmoïdal antérieur – transmet la sensation dans la moitié antérieure antérieure de la cavité nasale (a) les zones intérieures du sinus ethmoïde et du sinus frontal l et (a) sont les sections externes, de la pointe nasale au rhinion: la pointe antérieure de l’extrémité terminale de la suture nasale.
Nerf ethmoïdal postérieur – soutenir la moitié supérieure (supérieure) de la cavité nasale les sphénoïdes et les ethmoids.
Sensations nerveuses infratrochléaires à la région médiale des paupières, la conjonctive palpébrale, la nasion (jonction naso-labiale) et le dorsum osseux

L’innervation de la division maxillaire

Les nerfs maxillaires – procure une sensation à la mâchoire supérieure et au visage.
Nerf sous-orbitaire – fournit une sensation à la région du dessous de l’orbite aux narines externes (narines)
Le nerf zygomatique – à travers l’os zygomatique et l’arcade zygomatique, porte des sensations aux zones de la pommette.
Nerf dentaire postérieur supérieur – sensation dans les dents et les gencives
Les nerfs dentaires antérieurs supérieurs médient l’éternuement du réflexe.
Sphénopalatine nerf – dispositifs dans la branche latérale de la branche septale, et transmet la sensation des régions rares et centrales de la cavité nasale.

La fourniture de nerfs parasympathiques au visage et la mâchoire supérieure (dérive de la plus grande branche pétrosale superficielle * GSP) du nerf crânien VII le nerf facial. Le GSP rejoint le nerf pétreux profond (du symptôme nerveux sympathique), issu du plexus carotidien, pour former le nerf vidian (dans le canal vidien) le croisement du ganglion ptérygopalatin du nerf maxillaire. Dans le ganglion ptérygopalatin, seuls les nerfs parasympathiques forment des synapses, qui assistent la glande lacrymale et les glandes du nez et de la plaque, via la mâchoire supérieure, de la division maxillaire du nerf crânien V du nerf trijumeau.


Anatomie nasale interne.
Dans la ligne médiane du nez, le septum est une structure composite (osseocartilaginous) qui divise le nez en deux (2) moitiés semblables. La paroi nasale latérale et les sinus paranasaux, la concha supérieure, la concha moyenne, la concha inférieure, des passages correspondants, le méat supérieur, sur la paroi nasale latérale. Le méat supérieur se trouve dans la zone de drainage des cellules osseuses ethmoïdales postérieures et du sinus sphénoïdal, le méat moyen assure le drainage des sinus ethmoïdaux antérieurs et des sinus maxillaires et frontaux; et le dessous du méat fournit un dessin pour le canal nasolacrymal.

La valve nasale interne comprend la zone délimitée par le cartilage latéral supérieur, le septum, la fleur nasale et la tête antérieure du cornet inférieur. Dans le nez étroit (leptorrhène), c’est la plus petite partie des voies respiratoires nasales. La zone nécessite un angle supérieur à 15 degrés pour une respiration non obstruée pour la correction d’une telle étroitesse. La largeur de la valve nasale peut être augmentée avec des sutures évasées et des greffes d’écarteur.


Price:
Category:     Product #:
Regular price: ,
(Sale ends !)      Available from:
Condition: Good ! Order now!

by
Health Life Media Team